• Sa biographie

    Coumba Gawlo Seck

    Date de naissance : 29 janvier 1972

    Lieu de naissance : Tivaouane, région de Thiès, Sénégal

    Profession : chanteuse

    Genres : Mbalax

    Années actives : 1990 - aujourd'hui

    Pays d’origine : Sénégalaise

    Coumba Gawlo Seck est une chanteuse griotte née en 1972 à Thiès, au Sénégal.

    Ses débuts
    Elle est issue d'une famille dite Gawlo : griot en pulaar car Coumba hérite de sa mère Fatou Kiné Mbaye une voix particulière et remarquée dès l'âge de 7 ans.

    1986

    À 14 ans, elle gagne le concours « Voix d'or du Sénégal » au Centre Culturel Blaise Senghor avec une chanson intitulée Soweto écrite par son père en hommage à Nelson Mandela et véritable cri contre l'apartheid.
    Premiers albums [modifier]

    1990 - 1995

    Coumba Gawlo produit quatre albums qui la feront connaître dans son pays tout en continuant ses études[2].

    1997

    Son album Amine avec la chanson Bine Bine rend hommage à la sensualité de la femme sénégalaise qui sait séduire sans vulgarité.

    1998

    La consécration viendra avec l'album Yo Male enregistré avec Patrick Bruel.

    Récompenses

    La chanson Pata Pata reprise de la célèbre chanteuse Myriam Makeba qui est son idole, sera disque de platine en France.

    Coumba Gawlo est nominée « Meilleur espoir féminin de la musique africaine » aux « Koras Awards » 1999 en Afrique du Sud. Puis est consacrée « Meilleure artiste féminin africaine » et « Meilleure artiste de l'Afrique de l'Ouest » aux « Kora Awards » 2001 avec son album Sa Lii Sa Léé.[4].

    En 1997, Amine, son cinquième album, devient disque d`or et de platine après une tournée internationale.

    Discographie
    1990 : Seytane
    1991 : Xalis
    1991 : Accident
    1994 : Deweneti
    1995 : Kor Dior
    1998 : Yo Malé
    1998 : Pata Pata [8]
    1998 : Aldiana
    1998 : Fa Fa Fa Fa Fa
    2001 : Sa Lii Sa Léé
    2002 : Ma Yeur Li Nga Yor
    2007: Dieureudieuf

    Chanteuse engagée

    Elle intègre dans la foulée le club des Enfoirés et chante pour les pauvres.

    Son engagement pour la cause des enfants et des femmes, des démunis, la conduit à être nommée « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD elle est allée avec le PNUD faire une sensibilisation avec sa musique et sa bonne volonté jusqu'à Bouaké, la ville où il y a eu les affrontements entre rebelles et force gouvernementale en Côte d'Ivoire pour y jouer sa part a marje de l'instauration de la paix définitivement entre le Nord et le Sud.

    Interview Coumba Gawlo Seck

    LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ








     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :